LA CULTURE DU LIN DE GÉNÉRATION EN GÉNÉRATION


L’histoire de Linaé est une belle histoire de famille. Dans les années 1920, l’arrière-grand-père de Stéphanie Gastaldin, Jérôme Vandecandelaère, quitte sa Belgique natale pour reprendre une ferme agricole en Normandie et y apporter la culture du lin. La qualité de la terre et la douceur du climat y sont favorables. Au fil du temps, la ferme prospère dans la plaine de Caen et dans les années 50 c’est au tour de son fils Emile de prendre le relais. En partenariat avec les agriculteurs voisins, ce cultivateur-entrepreneur développe la surface agricole jusqu’à mille hectares chaque année. Sa première usine de teillage de lin voit aussi le jour en 1960. On y extrait la fibre et les graines à partir des pailles de lin récoltées pendant l'été.

LINICULTEUR PAR PASSION


Dans les années 80, Claude Vandecandelaère, son fils, reprend l’affaire familiale et perpétue ce savoir-faire unique, transmis de génération en génération. Désormais, avec ses 50 salariés c’est à lui de veiller sur cette plante généreuse et exigeante. Pour restituer toute sa richesse, le lin nécessite attention et persévérance.

Durant toute sa vie professionnelle, il a nourri une véritable passion pour cette jolie plante éphémère et pleine de promesses. Sa floraison fugace au mois de juin et ses tiges élancées, virant au jaune citron à l’arrachage, l’émerveillent encore. Serrer et lisser entre ses mains un écheveau de fibres de lin peigné, sentir son odeur de terre de limon suscitent toujours autant d’émotion.

Son amour pour le lin, il l’a communiqué à son tour à sa fille Stéphanie. Un siècle après l’arrivée de l’arrière-grand-père dans le Calvados, la saga familiale se poursuit aujourd’hui avec la création d’une ligne de soins naturels à base d’huile et d’extraits de lin sélectionnés avec soin par la jeune femme.


« Quand j’étais enfant, j’adorais me promener dans les champs de lin que mon père cultive en Normandie. Chaque année, c’était la même métamorphose, les mêmes instants magiques et fugaces. Lorsque le mois de juin arrivait, j’attendais avec impatience l’éclosion de ces jolies fleurs bleues, délicates et éphémères. »

Stéphanie Gastaldin

L’AVENTURE FAMILIALE CONTINUE


Après avoir travaillé pendant près de dix ans pour de grandes marques cosmétiques au développement produits, Stéphanie Gastaldin a créé en 2019 Linaé, une marque cosmétique qui incarne sa vision de la beauté : naturelle, locale, sensorielle et respectueuse du Vivant sous toutes ses formes.

Le lin comme matière végétale centrale s’est imposé comme une évidence pour élaborer ses formules aux ingrédients naturels et bio. Écologique et naturellement riche de bienfaits, le lin apporte notamment son huile gorgée d’acides gras essentiels et la noblesse de sa fibre, qui se décline en accessoires (pochon, carré démaquillant lavable…) et en solution d’emballage plus durable.

Guidée par le savoir-faire unique de son père liniculteur et par son expérience pointue en cosmétique, Stéphanie apporte aux femmes des soins naturels d’exception alliant efficacité prouvée et plaisir d’utilisation. Des soins conçus pour leur bien-être, quelle que soit leur nature de peau.